Superlink me

Casual game m’a tuer

23 juillet 2009 | par Christian Porri

Super Mario + Bejeweld x Hal Life 2 = ?

Pour Nintendo, le « casual game » serait « has been ». Peut-être, tant mieux… Je n’avais a priori rien contre le « casual gaming », c’est à dire le « jeu occasionnel ». Il a permis comme je le décrivais dans ce précédent billet de légitimer le jeu vidéo auprès d’une population plus large. Cependant je trouve que ce filon marketing de la formule bien relayé dans la presse fini par être agaçant. D’abords parce qu’il vend un peu tout et n’importe quoi ayant un rapport lointain avec un pixel, ensuite parce qu’il légitime également une évolution de la production pas nécessairement souhaitable.

> Lire la suite…


2010, A Game Odyssey

8 juillet 2009 | par Christian Porri

 

Comment ne pas s’interroger et s’émerveiller sur le projet Natal présenté par Microsoft à l’E3 2009 (Electronic Entertainment Expo) à Los Angeles ? Je n’en ai pas parlé plus tôt principalement parce que tout le monde en a parlé tout de suite. J’ai préféré attendre d’en apprendre plus, d’avoir plus de détails.
Si tout le monde a d’ailleurs rapidement relayé cette présentation publique, cela a été étonnement très brièvement, avec un enthousiasme un peu « convenu », il m’a semblé : superlatifs de rigueur, reproduction de dossier de presse, etc. Une « révolution » de plus, en somme. Ce terme a été tellement utilisé par le marketing qu’il a perdu toute sa valeur. Il y a probablement plusieurs raisons à ceci :

> Lire la suite…


Go, rewind … drawrof ,oG

8 juin 2009 | par Christian Porri

Je vais encore une fois parler du jeu vidéo. Il n’y a rien d’étonnant à cela dans la mesure où je considère que ce genre de création multimédia est la plus riche en terme d’expérience liée aux nouvelles technologies. La plus riche et novatrice également par l’expérience sociale qu’elle permet.
Et même si c’est un genre de création multimédia un peu sclérosé dans son modèle industriel, c’est tout de même le domaine de création culturelle qui subit le plus de changement en ce moment et qui sait se réinventer en période de crise, arrivant à remettre en question ses propres bases.

Je vais prendre deux jeux en exemple, Braid et Zeno Clash. Tous deux son issus de minuscules studios indépendants. Je sais, tout ce qui est « indépendant » a le vent en poupe et son caractère de challenger supposé lui assure une sympathie a priori. Je ne partage pas forcément ce jugement hâtif et je pense qu’il y a également des créations remarquables issues des gros studios.

La richesse de ces deux titres que je vais évoquer vient à mon sens de la façon dont ils remettent en question la trame narrative, au delà des poncifs du jeu vidéo.

> Lire la suite…


Propulsé par WordPress | Sur un thème de Tamanta Famiglia | Creative Commons License